AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MESSAGES : 17
MY FACE : Jennifer Lawrence
MULTILINKS : personne
CRÉDITS : riddle


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS :
★ MY SIDE : le bien être du peuple de Méridian
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea) Sam 7 Sep - 16:53





Lysea & Elyon


Cela faisait quoi ? Un mois ? Deux mois ? Elyon ne savait plus vraiment. Mais cela faisait bien trop longtemps qu’elle avait quitté son royaume, quitté son peuple, perdu son trône. Parfois Elyon s’en voulait, énormément. Elle avait le sentiment de s’être laissé chasser trop facilement, d’avoir fui trop rapidement. Elle avait l’impression d’avoir abandonné son peuple sans vraiment s’être battu pour lui. Elle se sentait lâche, égoïste et peureuse. Comment méritait-elle le titre de reine si elle n’arrivait même pas à garder son trône ? Oui, elle pensait cela, parfois, quand la culpabilité et le doute s’emparaient d’elle. Elle ne se sentait plus reine, dans ces moments-là. Elle se sentait juste une moins que rien, une femme qui fuyait devant le danger sans penser aux conséquences de ses actes. Elle aurait dû rester, se battre pour son trône et pour son royaume. Elle n’aurait jamais dû laisser cette sorcière prendre sa place. Elle ne méritait pas tout le respect que son peuple avait pour elle. Elle savait bien que c’était faux, tout cela, qu’elle n’aurait pas pu faire plus, mais elle n’arrivait pas à s’empêcher de broyer du noir. Rien n’y faisait. Alors dans ces moments-là, elle appelait Lysea, lui demandait si elle était partante pour une petite après-midi café. C’était un peu la seule qui savait lui redonner le sourire, ces jours-là. Et toujours Lysea disait oui. Elyon appréciait beaucoup la jeune femme, sa bonne humeur et sa maladresse. Alors ce jour-là encore, en sortant de la librairie, elle avait téléphoné à la jeune femme. L’appel n’avait pas duré longtemps, quelques minutes, le temps de convenir un rendez-vous au Pumpkin Coffee. C’était bien souvent là qu’elles se retrouvaient, pour discuter. Elles y restaient parfois l’après-midi entière, et parfois le quittait pour aller bavarder en marchant. Quand quelqu’un les voyait, côte à côte, à discuter librement et tranquillement, personne ne pouvait se douter qu’il s’agissait d’une reine, même déchue, et d’une jeune femme de son peuple. Non, elles n’étaient que deux jeunes femmes amies qui parlaient de tout et de rien, comme n’importe quelles jeunes femmes de ce monde. Elyon aimait bien ces moments de simplicité, où elle n’était pas seule avec ses pensées, où elle pouvait dire tout ce qu’elle avait sur le cœur sans avoir à retenir ses mots. Elle racontait ses malheurs, et puis c’était tout. Lysea la faisait rire, volontairement ou non, et tout allait mieux. Elle retrouvait le sourire, elle oubliait ses soucis. Quand elle arriva au Pumpkin Coffee, elle se sentait déjà plus guillerette, rien qu’à l’idée de retrouver son amie. Celle-ci était déjà arrivée, et Elyon se dirigea vers elle. Elle s’installa en face d’elle :
    ▬ Salut. Je t’ai pas fait attendre trop longtemps j’espère ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea) Sam 7 Sep - 23:28

un rayon de soleil, sous une pluie d'orages.
elyon et lysea, pumkin coffee.
------------------------------------------------------------------


Lysea était arrivée bien trop tôt. Ayant encore beaucoup de mal avec l'orientation et les distances, la jolie blonde pensait mettre une heure pour arriver au café alors qu'elle ne mettait que dix minutes. Heureusement, elle avait été prévenante. S'asseyant sur une petite table au fond de la salle, Lysea sortit un livre qu'elle avait acheté la veille. Lorsqu'elle en avait vu un pour la première fois, du moins un nouveau, la jeune femme avait trouvé le papier beaucoup trop souple, beaucoup trop fin. Et puis, avec le temps, elle avait trouvé cela vraiment agréable. Alors qu'elle avait ouvert le livre et qu'elle s'attaquait à la suite de sa lecture, on vint la déranger. « Mademoiselle, vous désirez boire quelque chose ? » Un brun assez vieux s'était approché de la jeune femme avec un plateau rempli de monnaie et de verres sales. Lysea ne fit pas le rapprochement tout de suite, mais il s'agissait bien d'un serveur et non d'un dragueur très mauvais. « J'attends quelqu'un, mais je veux bien .. » sur le coup, Lysea s'apprêtait à demander une boisson qu'ils n'auraient sûrement pas ici. La petite blonde fit mine de réfléchir pendant qu'elle se remémorait ce que lui avait dit Cleo. Et d'un coup, la mémoire revint. « Je veux bien un cocangina, s'il vous plait. » Interloqué, le serveur regarda Lysea avec de grands yeux agacés. « Un orangina ou un coca, mademoiselle ? » Il avait l'air de dire, dépêche toi ma petite au lieu de te foutre de moi, mais Lysea n'y fit pas attention. « Euh. Les deux. » Le serveur acquiesça et s'en alla, sans même noter sa commande. Lysea souffla. Elle n'allait jamais pouvoir y arriver. Se fondre dans la masse, tout apprendre, s'en sortir parmi tous ces humains qui, franchement, se compliquent bien la vie. Désespérée, Lysea se replongea dans son livre. La prochaine fois qu'elle releva la tête, les verres de coca et d'orangina était arrivé. L'un était noir, et l'autre orange. Et dire que c'était sensé être appétissants. Il y avait des bulles dans chacun des verres et ça avait l'air d'envoyer des décharges gastriques. Pas vraiment ravie de coûter à ce mélange, Lysea posa ses lèvres sur le verre au breuvage noir. Le gaz lui chatouillait les babines et le goût était spécial mais pas si mauvais. La petite blonde fit de même avec le breuvage orange mais fut moins emballée. Elle le laisserait alors pour Elyon, si celle-ci le désirait. D'ailleurs, en parlant du loup, Lysea la vit entrer dans le bar et chercher du regard son amie. Faisant un signe de tête discret, Elyon se dirigea alors vers la table qu'avait choisi Lysea. « Salut. Je t’ai pas fait attendre trop longtemps j’espère ? » Lysea ne savait jamais comment agir avec Elyon dans ce monde. A meridian, elle la vouvoyait et l'appelait votre altesse, mais ici, elle ne pouvait pas le faire. Et c'était quelque chose qui gênait Lysea, au plus haut point. Après tout, les deux jeunes femmes ne venaient pas du tout du même milieu et n'avaient pas du tout le même titre. « Elyon, bonjour. Oh si, je suis là depuis quarante minutes. » Lysea n'avait pas réfléchi à la fin de sa phrase et lorsqu'elle le fit, elle se reprit en vitesse. « Enfin, non. Je veux dire. J'ai mal évalué ma trajectoire de l'appartement à ici. J'ai été plus rapide que prévu. » Lysea, dans toute sa splendeur. Et surtout lorsqu'elle était devant Elyon. Mais c'était toujours mieux que les quatre fers en l'air, recouverte de farine. « J'ai commandé un coca, et un orangina. Je ne sais pas lequel est lequel, mais le noir est plus sympa que le orange. Vous ... Tu y connais quelque chose ? » Lysea voulait en savoir plus, après tout, ça avait l'air d'être courant ici, ces boissons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 17
MY FACE : Jennifer Lawrence
MULTILINKS : personne
CRÉDITS : riddle


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS :
★ MY SIDE : le bien être du peuple de Méridian
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea) Jeu 12 Sep - 18:43





Lysea & Elyon


Le temps, cet ennemi de la mémoire, n’avait pas réussi à vaincre les souvenirs d’Elyon. C’était comme si elle n’avait jamais quitté la ville : elle se souvenait de toutes les rues, de toutes les boutiques qui étaient encore ouvertes. Elle n’avait aucun mal à se diriger, et cela lui était bien utile. Mais pourtant, tout était différent. Les bâtiments lui semblaient moins grands, les distances moins longues. Elle avait grandi, elle avait muri. Elle se souvient encore de toutes les fois où elle était passée devant cette maison, persuadée que c’était la demeure d’une sorcière. Elle se souvient des jours où, après l’école, elle était venue s’acheter un gâteau dans cette pâtisserie … Non, ses souvenirs n’étaient pas morts, ils étaient même tellement présents … Durant tout le temps que dura le trajet entre la librairie et le café, elle avait à peine réfléchi à sa route, trop concentrée sur ses soucis et trop habituée à se promener dans cette ville, même si cela faisait longtemps. Quand elle arriva au café, Lysea était déjà là. Elyon avait bien remarqué que la jeune femme avait parfois du mal à savoir comment agir avec elle. Elyon comprenait que ça devait être dur, de ne plus la vouvoyer et tout, mais a vrai dire, elle aurait bien aimé que cela soit plus simple. Elle appréciait vraiment Lysea, exil sur terre ou pas, et souhaitait vraiment devenir amie avec elle. Elle ne voulait pas que leur conversation soit tempérée par cette réserve. Il fallait dire que, depuis leur arrivée sur Terre, Elyon avait presque l’impression de redevenir … normale. Moins auréolée par ce titre si imposant que celui de Reine. A la librairie, on la traitait comme n’importe qui d’autre, dans la rue, on la bousculait puis s’excusait très simplement. Cela ne lui déconvenait pas. Elle alla s’installer en face de Lysea, après l’avoir salué.

▬ Elyon, bonjour. Oh si, je suis là depuis quarante minutes.

Elyon, surprise par cette phrase, et un peu embêtée de l’avoir fait attendre si longtemps, allait s’excuser quand la jeune femme reprit, très rapidement :

▬ Enfin, non. Je veux dire. J'ai mal évalué ma trajectoire de l'appartement à ici. J'ai été plus rapide que prévu.

La jeune reine eut un grand sourire, comme toujours lorsque Lysea cherchait à revenir sur ses paroles hâtives. C’était cela qui lui redonnait le sourire, aussi : le fait qu’elle disait ce qui lui venait en premier, quitte à s’embrouiller après. Elle se souvient de la première fois qu’elles se sont rencontrées. Lysea était déjà aussi maladroite, et cela n’avait pas changé.

▬ Tu t’y feras, t’inquiète pas. Mais je m’excuse quand même, j’ai un peu trainé en chemin !

La faute à ses soucis, à ses pensées si sombres qui l’occupaient sans cesse. C’était si dur, parfois. Elle aimerait bien pouvoir se détacher de ces pensées, les laisser passer sans les entendre. Mais ce n’était pas possible. Dès qu’elle était seule, elles lui retombaient dessus. Oui, Elyon en avait marre, oui elle n’en pouvait plus. Elle se sentait si coupable, si triste et si tourmentée en même temps ! C’était comme un gouffre qui l’attirait vers les pensées noires.

▬ J'ai commandé un coca, et un orangina. Je ne sais pas lequel est lequel, mais le noir est plus sympa que le orange. Vous ... Tu y connais quelque chose ?

De nouveau, Elyon sourit. Il était vrai que, sur terre, les gens adoraient les boisons en tout genre. Les bulles, ils adoraient, et toutes les saveurs y passaient ! Elyon, plus petite, aimait également ses boissons pétillantes, qui picotaient dans la bouche. Bien souvent, lorsque sa mère … adoptive … l’emmenait faire les courses, elle insistait pour qu’elle lui achète quelques bouteilles de coca ou autres boissons. Et, tout comme les rues, cela ne lui était pas complétement sortie de l’esprit.

▬ Alors le noir, c’est le coca, et l’orange, bah l’orangina. Ce sont vraiment des boissons très appréciées, ici, même si certains n’aiment pas les bulles.

Comme elle avait bien remarqué que Lysea préférait le coca, et que cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus gouté l’orangina, elle demanda, pour ne pas prendre sans demander, quoi :

▬ Ça te dérange si je prends l’orangina ?

Oui, elle préférait demander, oui elle voulait tout faire pour que Lysea comprenne qu’elle faisait tout pour briser cette barrière sociale qui les séparait, en apparence. Après tout, pourquoi ne pouvaient-elles pas être amies, elles s’entendaient très bien ! C’était tellement sympathique de pouvoir parler avec quelqu’un tranquillement, de tout et de rien, sans avoir à réfléchir aux tenants et aux aboutissants.

▬ Alors, comment ça se passe, l’adaptation ? Pas trop de casses dans l’appartement ?





Désolée, c'est pas top je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea)

Revenir en haut Aller en bas
 

et c'est comme un rayon de soleil dans une pluie d'orage (lysea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Explosion du soleil dans 5 milliards d'années
» Les 21 Logions de Christos
» Curieux comme un hobbit me voici dans les Terres du Milieu
» Pot de départ du Roi-soleil
» T'as quoi comme caisse ?????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
we are witch ::  :: red leaves street :: Pumpkin Coffee-