AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MESSAGES : 43
MY FACE : stephen james
CRÉDITS : e-b


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS :
★ MY SIDE : kandrakar... ou pas.
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Mer 18 Sep - 13:18



par le hasard le plus inattendu
ft. alyona belov, meryl llewellyn.
Il était vingt-deux heures trente et Meryl n’avait toujours pas terminé sa journée. Il avait, en effet, encore une dernière chose à faire avant de pouvoir partir chez lui : aller chercher une vieille borne de jeu vidéo chez un particulier, pour pouvoir la placer dans la partie rétro gaming de la salle d’arcade où il travaillait. Mais plus que cela, c’était un test : depuis trois jours Meryl avait son permis et son patron désirait savoir s’il était capable d’utiliser le van de la salle de jeu en plus de se repérer dans Heatherfield. Et pour le moment, tout semblait bien aller. Le tatoué n’avait pas grillé un seul feu rouge ni renversé le moindre pigeon. Et en plus, il avait pensé à mettre sa ceinture et régler le rétroviseur. Mais tout n’était pas encore fini, loin de là. A présent, Meryl devait trouver la bonne maison, ce qui s’avérait difficile. Dans la nuit tombante, les chiffres sur les façades s’effaçaient dans la pénombre – de plus, il semblait que certaines demeures n’en avaient pas.

Meryl finit donc par, tête par la fenêtre et main sur le volant, alpaguer un passant qui semblait être un habitant des lieux pour lui demander s’il savait où se trouvait le numéro qu’il cherchait. On lui indiqua alors qu’il devait faire demi-tour et remonter une dizaine de maisons environ et que c’était certainement celle à droite du logis à la devanture envahie de lierre. Et sans un merci l’extraterrestre s’y rendit, quelque peu circonspect. Cela ne lui semblait pas du tout être cela. Mais quelles lois régissaient l’espace dans ce quartier ? Il remit ses baskets, qu’il avait enlevées pour mieux sentir les pédales du van (oh, qu’est-ce qu’il détestait les chaussures) et épousseta un peu son t-shirt vert émeraude et son jean – tous deux troués et tâchés. Mais que pouvait-on attendre de quelqu’un ayant un métier manuel ? Et puis, il était juste venu récupérer une arcade. Pas besoin de faire bonne impression pour cela et avec un peu de chance, son pantalon poussiéreux empêcherait les habitants des lieux de lui proposer un café ou autre. Ils n’iraient pas risquer de salir les fauteuils de leur salon ! Vu les environs, ils devaient avoir de jolis canapés…

L’envoyé de Kandrakar sonna puis attendit qu’on vienne lui ouvrir, pensant déjà à aller s’affaler chez lui pour s’endormir et récupérer de sa longue journée. Ah, que son train-train quotidien était banal ! Une banalité qui l’endormait et l’occupait, jusqu’à parfois lui faire oublier le but premier de sa venue sur Terre.
diesel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 145
MY FACE : barbara palvin
MULTILINKS : wyatt ☆
CRÉDITS : liloo-59, ekkinox, tumblr


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS : 0315 - Jerry Alley
★ MY SIDE : Ni l'un, ni l'autre
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Mer 18 Sep - 17:41




 

Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver
Meryl & Alyona



La maison est silencieuse. C'est rare, ça fait bizarre. Dans un sens, ça lui fait du bien. Elle a l'impression d'être de nouveau seule, d'être de nouveau loin de toutes ces histoires. Et puis, contre toute attente, aussi contradictoire que cela puisse l'être, elle se sent bien, dans cette maison. Recommencer à entendre leurs voix, leurs chamailleries, ça lui rappelle le bon vieux temps. Elle soupire à cette pensée, des souvenirs s'immiscent dans sa tête. Ils l'immergent, la noient. Solveig. Une boule lui serre le ventre. Elle chasse cette image, secoue la tête, comme si c'était possible de les faire partir de cette manière. Et soupire. Ce ne sera plus jamais comme avant. Comment cela pourrait l'être ? Les autres ont beaux faire comme s'il ne s'était jamais rien passé. Mais ils se voilent la face. Tous. Comment peuvent-ils faire ça ? Alyona ne comprend pas. Peut-être est-ce parce qu'elle est faible, parce qu'elle est la seule à accorder encore de l'importance au passé. Quelle éternelle naïve. Elle n'aurait pas du accepter de revenir. Malgré son absence de six mois, elle a eu tort de penser qu'elle était capable d'enfin faire face, de s'avouer et de s'intégrer l'absence de Solveig. Elle s'est sur-estimée. C'est donc la tête remplie de doutes qu'elle arpente la maison, ne sachant pas quoi faire d'autre. Les autres sont partis tous ensembles faire un bowling, ou quelque chose dans le genre. Alyona a préféré ne pas participer à l'activité, prétextant une journée éreintante et une migraine carabinante. Sa mauvaise humeur et ses sarcasmes éviteront sûrement de gâché leur soirée. Quoi que, même sans elle, les disputes ne sont pas loin. Oh oui, qu'il est loin le temps où ils étaient unis comme les doigts de la main, où ils passaient toutes les journées ensembles, et où ils se considéraient comme des frères et soeurs. Elle sursaute lorsque l'on saute à la porte. Les russes sont nouveaux en ville. Cela fait quoi, un peu plus d'une semaine qu'ils sont ici ? Qui viendrait sonner à leur porte ? Les voisins, proposant une pendaison de crémaillère ? Il ne manquerait plus que ça. Alyona regarde par la fenêtre de l'étage, discrètement. Un homme, avec un tee-shirt vert flashy. Bizarre. Elle va ouvrir, le souffle court. « Oui ? » qu'elle se contente de dire. Maintenant qu'elle l'a en face de lui, elle peut dire haut et fort qu'elle ne sait absolument pas qui est ce type. Elle ne l'a jamais croisé à l'hôpital. Peut-être est-ce une connaissance d'un des autres gardiens. Seulement personne ne l'a prévenu de sa visite. Un squatteur ? Dans tous les cas, il risque d'être déçu, car Aly, elle est toute seule dans la maison.



Dernière édition par Alyona Belov le Mer 18 Sep - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 43
MY FACE : stephen james
CRÉDITS : e-b


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS :
★ MY SIDE : kandrakar... ou pas.
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Mer 18 Sep - 18:37



par le hasard le plus inattendu
ft. alyona belov, meryl llewellyn.
Après un court laps de temps, la porte devant laquelle Meryl attendait patiemment s’ouvrit. Une silhouette féminine apparut dans l’embrasure et dans un souffle lance un mot timide. « Bonsoir » lance avec automatisme le châtain, avant de rester la bouche légèrement ouverte et de plisser les yeux. Ce visage lui semble familier. En même temps, tous les visages humains se ressemblaient, pour l’extraterrestre. Deux yeux, un nez… Il avait fallu un bon moment à Meryl avant de réussir à distinguer chaque individu par autre chose que leurs vêtements (surtout qu’ils en changeaient souvent, alors sa méthode était bien peu efficace – il avait bien fallut passer à autre chose). Mais là, c’était plus qu’un air familier, comme il pouvait en trouver dans tous les passants qu’il croisait. C’était comme s’il connaissait la demoiselle qui devant lui se tenait. Ou plutôt, comme s’il devait la connaître. Fermant la bouche mais toujours en plein plantage neuronal, Meryl posa une main sur une de ses hanches et se mit à détailler l’humaine des pieds à la tête. « Je cherche le numéro… … Je pense que je me suis trompé de maison. … … Ou pas, en fait. » C’était comme si son cerveau cherchait quelque chose tout en le refoulant. Comme s’il cherchait à cacher quelque chose d’impossible, mais qui venait de se produire. Et cette chose ne pouvait être que ceci.

Cela ne pouvait être que le fait d’avoir trouvé ce pour quoi il était venu sur Terre. La cause de son malheur au sein de l’humanité. Normal qu’il déraillait. Normal qu’il ne voulait pas y croire. Pourquoi maintenant, par le plus grand des hasards alors qu’il avait mainte fois, pendant ses heures libres, arpenté tout Heatherfield ? Un frisson parcourut l’échine de Meryl, alors qu’il hésitait entre haine, joie et stupéfaction. Il sentit ses genoux devenir comme du coton alors que le bout de ses doigts s’engourdissait. Bon sang ! Pourquoi n’avait-il pas cherché par ici plus tôt ? Pourquoi aucun envoyé de Kandrakar ne lui avait dit qu’ici ils se trouvaient ? Cela les amusait, de le conduire au désespoir et de, dans le plus impossible des moments, lui brandir son Graal sous le nez ? Tout à coup remonté rien qu’à la pensée des Sages se moquant de lui, Meryl reprit ses esprits et planta son regard clair dans celui de la châtain. « Putain j’y crois pas, tu fous quoi là ? » Bon sang, c’était vraiment l’une des gardiens qu’il était censé paterner ? Il devait vérifier. « C’est quoi ton nom ? »

C’est vrai que vu de l’extérieur, ce qu’il baragouinait ne devait pas avoir grand sens. En même temps, rien n’avait grand-sens, encore moins dans cette partie de l’univers aux yeux de Meryl, qui commençait vraiment à avoir mal à la tête. Peut-être qu’il ferait mieux de repasser plus tard, quand il aurait repris tous ses esprits. Bon sang, en plus son patron l’attendait pour fermer la salle de jeu. Il n’avait pas le temps de faire les présentations  et d’expliquer sa situation !
diesel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 145
MY FACE : barbara palvin
MULTILINKS : wyatt ☆
CRÉDITS : liloo-59, ekkinox, tumblr


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS : 0315 - Jerry Alley
★ MY SIDE : Ni l'un, ni l'autre
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Jeu 19 Sep - 17:52




 

Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver
Meryl & Alyona



Il est vraiment bizarre. On dirait qu'il l'analyse sous toutes ses formes. Il met plusieurs secondes à la regarder de haut en bas, sans rien dire. Alyona en profite pour regarder derrière lui, repérant la camionnette qui l'a surement emmené jusqu'ici. Vu ce qu'il y a de marqué, elle en déduit qu'il fait parti d'une société de jeux vidéos. Ou un truc du genre. Elle n'est ici que depuis peu, et elle n'a encore jamais fait attention qu'il y avait une boutique de jeux d'arcades. Pardonne la Meryl ! Au moment où elle va de nouveau lui demander ce qu'il venait faire devant sa porte, l'homme semble retrouver sa langue « Je cherche le numéro… … Je pense que je me suis trompé de maison. … … Ou pas, en fait. » Ouais, ou pas en fait, comme il dit. Il baraguine, il s'embrouille, et il perd Alyona en chemin. Cette dernière fronce les sourcils, s'appuyant sur l'embrasure de la porte. Qu'est-ce qu'il lui veut, celui la ?! L'est vraiment bizarre, ce type. Difficile de croire son charabia. Pourquoi il vient chez elle ? Il fait du porte à porte pour vendre jenesaistropquoi, mais il a mal appris son speach et il s'emmêle les pinceaux ? Ou alors il l'a suivi jusqu'à chez elle, l'a pris en filature, pour au final venir lui faire un plan drague ? « Putain j’y crois pas, tu fous quoi là ? » qu'il s'insurge. Alyona ouvre la bouche, ne pouvant retenir une mine stupéfaite. Non mais pour qui il se prend ce type ? Il vient devant chez elle, la regarde comme si elle venait d'une autre planète, puis l'insulte à moitié dans la foulée. D'un caractère volcanique, Aly se prépare à lui rabattre son caquet, à l'insulter de tous les noms, et à lui décocher sa main sur sa joue, mais l'homme est plus rapide, et enchaîne « C’est quoi ton nom ? » qu'il lui demande. Non, vraiment, Alyona est déboussolée. Il passe du coq à l'âne, ce type. Lunatique au possible. Il a des problèmes psychologiques ?! Il dit n'importe quoi, puis il l'insulte, et après il demande son nom ? Et après ça sera quoi ? Le coup de boule suivie du numéro de portable ? Non mais quel taré. « Non mais tu te prends pour qui toi ? T'as vu comment tu me parles ? Et après tu oses me demander mon nom ? Y'a pas la lumière à tous les étages ou quoi ? » qu'elle s'indigne à son tour. La colère lui monte à la tête, et rougit ses joues. Pour qui il se prend ce type, j'hallucine, qu'elle se dit. Des tarés, il lui arrive d'en voir aux urgences. C'est même monnaie courante. Mais des tarés qui viennent sonner à sa porte, ça, c'est une nouveauté. Et elle s'en serait bien passer. « Va décuver loin de chez moi, taré. » qu'elle conclut en lui claquant la porte au nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 43
MY FACE : stephen james
CRÉDITS : e-b


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS :
★ MY SIDE : kandrakar... ou pas.
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Ven 27 Sep - 14:55



par le hasard le plus inattendu
ft. alyona belov, meryl llewellyn.
Evidemment, l’entrée en matière de Meryl ne plus pas du tout et il dut, à son tour, essuyer une rasade de paroles offusquées. Le brun eut du mal à comprendre la réaction d’Alyona : il croisait tous les jours des personnes lui parlant sur un ton enragé, avait de nombreuses fois essuyé des insultes et, la plupart du temps, n’y avait pas prêté attention. Parce qu’il ne savait pas comment réagir. Oh, vraiment, être humain était bien difficile : il fallait parfois modérer ses propos et cela, l’envoyé de Kandrakar ne savait pas le faire. Se faire donc rabroué par Alyona d’une façon méprisante ne le vexa donc pas, vu qu’il y était habitué. Se furent plutôt les paroles de la russe qui le tracassèrent.

Que voulait dire « il n’y a pas lumière à tous les étages » ? Dans son souvenir, non, il n’y avait pas lumière à tous les étages de chez Alyona. Enfin, il y avait certainement la lumière à tous les étages mais là, celles de la façade étaient éteintes. Il n’y avait donc pas lumière à tous les étages, mais en même temps il y avait lumière à tous les étages… Alors qu’il continuait de tenter de démêler cet épineux problème, l’effrontée en profita pour lui claquer la porte au nez, avec une dernière phrase bien sympathique.

Le bruit de la porte fit revenir Meryl à lui-même et, illico presto, il repéra la fenêtre la plus proche de la porte d’entrée pour y coller son museau et tenter d’apercevoir la silhouette d’Alyona. « Je suis sobre ! » lâcha-t-il, d’une voix assez forte pour qu’elle puisse passer par-delà les carreaux. Puis, tout à coup, une lueur d’intelligence frappa ses méninges. « Je suis sobre, Alyona ! »

Oui, cela devait être son prénom. Bon sang, qu’est-ce qu’il avait mis du temps à lui revenir ! Maintenant, il n’y avait plus qu’à espérer que le fait qu’il connaisse son prénom (si Alyona était bien son prénom) la fasse revenir en arrière, et non pas la pousse à se barricader chez elle parce qu’un cinglé connaissant son identité a frappé à sa porte. Et puis, si elle ne venait pas de suite, qu’importe : il reviendrait plus tard. Cela l’arrangerait, même. Qu’allait-il dire à son patron si cette situation tendue s’éternisait ? Faisait-il bien de s’acharner sur la gardienne ? Pris par le doute, Meryl se décolla de la fenêtre, pour regarder vers sa camionnette. Ne ferait-il pas mieux de repartir, tout simplement ?
diesel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 145
MY FACE : barbara palvin
MULTILINKS : wyatt ☆
CRÉDITS : liloo-59, ekkinox, tumblr


I'VE GOT A POWER
☆ ADDRESS : 0315 - Jerry Alley
★ MY SIDE : Ni l'un, ni l'autre
☆ MY BIG FAMOUS AFFINITIES :

MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver Mer 2 Oct - 20:48




 

Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver
Meryl & Alyona



Quel détraqué. Aly n’en revient pas qu’un tel personnage aille jusqu’à se pointer chez elle, l’importuner, et maintenant la harceler. Parce qu’il ne lâche pas l’affaire, l’ivrogne. Malgré que la porte soit à présent fermée, et verrouillée à double tour, cela ne l’empêche pas de fulminer derrière cette dernière, d’aller coller son nez contre la première vitre qu’il trouve à proximité. Alyona commence d’ailleurs à flipper. Elle aurait bien fermé tous les volets, mais ces derniers sont à l’extérieur, et il faudrait par conséquent ouvrir la fenêtre, ce qui est hors de question. « Je suis sobre ! » qu’il hurle à travers la vitre. C’est qu’il a de la voix, le gaillard. Une autre idée lui vient en tête : elle s’approche de la fenêtre, évitant de croiser son regard, puis tire les épais rideaux. Ca, c’est fait, qu’elle se dit. Et, alors qu’elle projetait de retourner dans sa chambre, la tête de l’inconnu réapparait aux abords d’une autre fenêtre. Il ne lâchera pas l’affaire, qu’elle se dit. Elle frissonne, et se frictionne les bras. Elle est seule dans la maison, sans défense -ou presque-. Si ce type voulait, il lui suffirait de briser la vitre pour rentrer. Au moins a-t-il la décence de ne pas le faire. Il ne lui veut peut-être pas de mal. Ou du moins, il n’est pas prêt à éclater une vitre et risquer de se couper pour le faire. « Je suis sobre, Alyona ! » Elle frémit de nouveau en entendant son prénom. Comment l’a-t-il su ? Une chose est sûre : il la connait. Cela expliquerait sa question précédente, sur qui elle est. Il ne devait plus s’en souvenir (l’alcool le favorisant), jusqu’à maintenant. Mais où l’a-t-elle croisé ? Aux urgences ? Tous les soirs, ces dernières sont submergées par des cas de personnes fortement alcoolisées, voire de comas éthyliques. Elle tente de se souvenir si ce n’est pas dans ces conditions qu’ils se sont rencontrés. Sans succès. Faut dire qu’Alyona n’est pas franchement douée pour mémoriser les visages et les prénoms. Il lui faut un temps supérieur à la moyenne pour mémoriser un prénom, et même à la fin de l’année, dans sa promotion de cinquante étudiants (lorsqu’elle était encore en école d’infirmière), elle ne se souvenait pas des prénoms de tout le monde. Dans tous les cas, Alyona ressent le besoin de savoir d’où ils se connaissent. Et ça pourrait expliquer le pourquoi il la harcèle à ce point. Elle se déplace donc prudemment jusqu’à la fenêtre, sans qu’il ne la voit. Debout à côté de la fenêtre, accoudée contre le mur, elle lui demande alors « Comment sais-tu comment je m’appelle ? » d’un ton intrigué. La colère a été remplacée par l’interrogation et la curiosité. Elle se penche pour regarder le garçon à la dérober, étant presque sûre qu’il ne peut pas la voir. Et après quelques secondes d’observation : non, sa tête ne lui revient décidemment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver

Revenir en haut Aller en bas
 

pv alyona + Il suffit d'arrêter de chercher pour trouver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Toulouse ] Décrets municipaux en application
» Des arrêtés municipaux
» Arrêté Municipal
» Arrêté du Jour de Marché
» Arrêtés municipaux de Verdun [Ne sont plus en vigueur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
we are witch ::  :: patrick rowle avenue-